Expulser du corps social – qui, quoi, pourquoi ?

Le Ministère de l’Intérieur en France a fait savoir qu’il avait engagé une procédure d’expulsion contre un citoyen qui vit en France depuis sa naissance, prédicateur musulman. Est jeté en pâture à une “opinion publique” des “réseaux a-sociaux”, un homme, au motif que des qualificatifs lui sont accolés : musulman, prédicateur, antisémite, homophobe. L’extrême droite, qui compte dans ses membres, activistes, sympathisants, tant, d’antisémites, homophobes, islamophobes, racistes, sexistes, déchaîne ses hyènes permanentes, et soutient son Ministre dans cette “action française”. C’est son credo depuis des années : expulser, expulser, expulser. Mais de quoi parlons-nous ? Une expulsion hors de, fait disparaître un élément de. Qu’il s’agisse du corps individuel comme du corps social et politique, il y a des intégrations comme des rejets, des “expulsions” : les occupants, nazis, ont fini par être expulsés hors de France, et c’était la condition sine qua non pour une Libération et une “renaissance”, françaises; les Français eux-mêmes ont été expulsés d’Algérie (ils pouvaient y rester, s’ils n’avaient pas soutenu la colonisation), et l’extrême-droite qui a tant contribué à cette colonisation a été ulcérée par ce rejet. A peine installés sur le sol français, ses activistes ont mené une campagne constante pour expulser le plus grand nombre d’Arabes, algériens, et autres. Pendant des décennies, le pouvoir politique français était imperméable à ces vitupérations et exigences, mais, désormais, articulé à l’extrême-droite, au sein et hors de l’Assemblée Nationale, il lui concède des satisfactions et des victoires. En lui faisant plaisir, il la conditionne à ce qu’elle se porte à son soutien, en cas de grave crise sociale en France. Mais pour nombre de Français, c’est l’extrême-droite qu’il s’agit d’expulser hors de France. Or, elle colonise les espaces, les parasite, et s’y développe, comme des cellules cancéreuses. Oui, il y a des choses et des êtres qu’il faut expulser, mais, qui, quoi, et pourquoi ? Puisque l’extrême-droite en fait son dada, il faut donc interroger cette question : comment expulser l’extrême-droite, cette spécialiste de l’appropriation de ce qui est sain pour en faire quelque chose d’anémique, de malade ? Et pourquoi, plus de 70 ans après, il faut se poser cette question, étant donné l’échec, flagrant, de ?

Le système immunitaire d’un corps veille à ce que ce qui menace celui-ci, dans son existence, soit expulsé, d’une manière ou d’une autre. C’est une question de vie ou de mort. On le sait : le “corps social”, la “communauté”, d’une ethnie, d’un peuple, peut ostraciser un individu, des individus, bien que ceux-ci ne soient, ni ne représentent, en fait, aucun danger. Autant un système immunitaire ne se trompe pas, sauf exceptions (et ne réussit pas toujours à s’opposer efficacement), autant un corps social qui expulse est sujet à erreur, faute – ou pas. La question est : qu’est-ce qui le menace ? La menace la plus consistante, évidente, centrale, concerne son existence même. Avec la Libération, les occupants ont été expulsés, et leurs “collaborateurs” ont censé être sanctionnés : certains ont été “expulsés” par une condamnation à mort, d’autres ont fui, et beaucoup sont restés. Mais le nazisme en tant que tel a été, officiellement, expulsé. Logiquement : le nazisme, en tant que doctrine (hitlérienne, énoncée dans “Mein Kampf”), comme pratique, faisait de la France et des Français, des ennemis absolus, et, en retour, les nazis étaient en effet des ennemis absolus des Français. Il n’y avait que les “collaborateurs”, pour ne pas le “savoir”, le “voir”. Mais ce qui menace ne se réduit pas à ce qui vise une existence, pour la supprimer. L’affaiblissement, l’atonie, d’un corps social, constituent également une menace, comme le “cancer”. Les traductions socio-politiques de ces menaces sont plus complexes. Par exemple, le choix du chômage de masse par les dirigeants français et européens affaiblit, physiquement, des millions de citoyens, comme “l’économie” elle-même, puisque des millions de citoyens perçoivent (quand ils perçoivent) une “allocation”, largement inférieure à ce que peut être un salaire légal et légitime. Preuve en est que si tous les emplois rémunérés étaient supprimés, le système politico-financier s’effondrerait. De ce point de vue, nous avons assisté en quelques années à un basculement : avant, les dirigeants politiques tentaient de créer ou de faire créer des emplois, alors que, désormais, ils se battent pour en supprimer et augmenter le chômage (et le tout en adoptant un discours sur le “plein emploi”).

Ces derniers jours, un prédicateur musulman né en France, donc, par le droit du sol, français, est menacé par le Ministre de l’Intérieur, émanation de l’Action Française, d’une expulsion, vers le Maroc, au motif qu’il aurait tenu des propos contraires aux “valeurs de la France”, antisémites, homophobes ou niant que des crimes de masse soient des attentats. Ces propos ont été énoncés il y a de nombreuses années. La justice ne l’a ni poursuivi ni, à fortiori, condamné. S’appuyant sur les nouvelles dispositions de la loi séparatisme, le Ministère entend imposer une expulsion à Hassan Iquioussen. Constitue t-il une menace existentielle pour la France ? Ou une menace à un moindre degré ? Les “idées” d’Hassan Iquioussen ont pu être plutôt proches de celles de ceux qui, aujourd’hui, réclament à corps et à cri son expulsion – l’extrême-droite. Et, en effet, ces “idées” sont dangereuses. Mais ce sont des milliers de citoyens qui les partagent, les diffusent, les promeuvent, aujourd’hui et maintenant. Hassan Iquioussen semble en être revenu, avoir changé, alors que l’extrême-droite en fait son aliment mental quotidien. Ce sont ces sentiments et ces idées qu’il faut expulser, et le Ministre qui se vante de cette expulsion est le plus mal placé pour tenter de justifier cette procédure, puisque lui-même a tenu à plusieurs reprises des propos problématiques, sur les Juifs dans un livre concernant Napoléon, sur les homosexuels à l’occasion des manifestations de la “Manif” (pas) “pour tous”. Si celles et ceux qui ont tenu des propos comparables ou identiques étaient expulsés, l’extrême-droite subirait une hécatombe. Mais quel pays voudrait accueillir une telle colonie d’affreux ?! Les Etats-Unis, sans doute… Le problème est que, dans l’Histoire d’un peuple, il y a de sinistres périodes pendant lesquelles les décisions politiques ou politico-judiciaires sont injustes, et parfois criminelles. Il ne sert donc à rien d’invoquer, seulement, le droit et la “justice” pour s’opposer à cette expulsion. Un système immunitaire peut se tromper et rendre malade un corps. C’est ce à quoi nous assistons, depuis des mois, dans une France où l’extrême-droite passe son temps à vivre sur le dos des musulmans et des “étrangers”. En son sein, se trouve, au centre de ses ramifications, des néo-nazis qui admirent les criminels qui occupaient la France. Elle s’est emparée du système immunitaire et elle rend la France et les Français, malades. C’est elle qu’il faut absolument expulser. Hassan Iquioussen courre le risque d’en être une victime, peu sympathique pour beaucoup, mais une victime quand même. Après un musulman peu sympathique à tant, la néo-Inquisition “républicaine” passera à… Un engrenage fatal se conteste dès le départ, à la racine, dans son principe.

Enfin : pendant que cette extrême-droite cible des musulmans et des “étrangers”, PAUVRES, elle soutient l’appropriation de la France, sous toutes les coutures, par des étrangers… RICHES, quelle que soit leur nationalité, quelle que soit leur couleur de peau, quelle que soit leur “religion”. L’extrême-droite n’est pas CONTRE LES étrangers mais contre les pauvres, qu’ils soient blancs ou autres, et elle contribue à leur expulsion, des grandes villes, des villes, mais aussi des campagnes, puisqu’on assiste, en silence, à une émigration française, rendue nécessaire par la situation et les règles économiques, et par le devenir de la “vie sociale en France”, si affectée par les horreurs, les mensonges, les laideurs, de la “pensée” de l’extrême-droite, omniprésente.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires