“Le Ministère” : les ouvriers de la Société aveyronnaise de métallurgie (SAM) face à Agnès Pannier-Runacher (documentaire d’Hélène Desplanques)

Un extrait de l’article de Médiapart sur ce documentaire :

“Le résultat de cette immersion rare dans les coulisses de Bercy est un constat sobre, sans commentaire (ni voix off dans la version de projection), mais éloquent : une à une, les usines visitées par l’énarque, qui affirmait vouloir faire de son ministère celui « des solutions », ferment (Bridgestone à Béthune, Pas-de-Calais ; Fonderies du Poitou Fonte à Châtellerault, Vienne…) ou sont largement amputées de leurs emplois : 750 sur 1 250 chez Bosch à Rodez (Aveyron). Dans l’atelier de la SAM, les quelque soixante-dix ouvriers présents, certains avec leurs enfants, suivent en silence, attentifs, les déambulations de la ministre « libérale de gauche », comme elle se définit. Mais la colère n’est pas loin. Elle se libère une première fois en une salve d’applaudissements rageurs quand Pannier-Runacher est prise à partie à Rodez par des salariés de Bosch dénonçant la « trahison » d’un « gouvernement de merde », qui « pay[e] des employeurs pour qu’ils suppriment des emplois ». Elle éclate lors du débat qui suit la projection. « Si l’un de nous prend un revolver et se tire une balle, elle ira pleurer sur les plateaux de télé, mais le soir même elle en rira », s’énerve un spectateur. « Elle savait ce qui allait arriver, mais elle n’a rien fait, accuse une ouvrière. Ils n’ont rien compris à la douleur de perdre son job après trente ans de boîte. » (…)

« Renault impose sa stratégie à l’État. C’est ce que raconte ce film. C’est ce que j’ai pu constater, commente la réalisatrice. Je n’imaginais pas que les donneurs d’ordre – c’est comme ça qu’on appelle les constructeurs à Bercy, la Macronie est une langue – avaient autant de pouvoir. » Il n’est pas besoin pour ces derniers de tordre le bras des ministres. Ceux-ci « sont dans un dogme qui les pousse à s’aligner sur tout ce que dira le grand constructeur, poursuit la cinéaste. Ensuite, ils vont communiquer, ils vont trouver la stratégie de communication qui ira le mieux avec cet alignement ».

https://www.mediapart.fr/journal/economie/161221/un-film-met-la-ministre-agnes-pannier-runacher-face-ses-laisses-pour-compte

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires