« Lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et … » : Ukraine, États-Unis sont les deux seuls pays à avoir voté contre

 Selon ses termes, l’Assemblée s’est déclarée profondément préoccupée par la glorification du mouvement nazi, du néonazisme et des anciens membres de l’organisation Waffen SS, notamment par l’érection de monuments et de mémoriaux, l’organisation de manifestations publiques au nom de la glorification du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme, et la déclaration ou la tentative de déclaration de ces membres et de ceux qui ont combattu la coalition antihitlérienne, collaboré avec le mouvement nazi et commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité comme « participants aux mouvements de libération nationale. »

En outre, l’Assemblée a demandé instamment aux États d’éliminer toutes les formes de discrimination raciale par tous les moyens appropriés, y compris par la voie législative, et les a exhortés à faire face aux menaces nouvelles et émergentes que représente la multiplication des attentats terroristes incités par le racisme, la xénophobie et d’autres formes d’intolérance, ou au nom de la religion ou de la conviction. Elle invite les États à veiller à ce que les systèmes éducatifs développent le contenu nécessaire pour fournir des comptes rendus exacts de l’histoire, ainsi que pour promouvoir la tolérance et d’autres principes internationaux relatifs aux droits humains. De même, elle condamne sans réserve tout déni ou tentative de déni de l’Holocauste, ainsi que toute manifestation d’intolérance religieuse, d’incitation, de harcèlement ou de violence à l’encontre de personnes ou de communautés sur la base de l’origine ethnique ou de la croyance religieuse. »

« Souligne la recommandation du rapporteur spécial selon laquelle « toute célébration commémorative du régime nazi, de ses alliés et des organisations apparentées, qu’elle soit officielle ou non, devrait être interdite par les États », souligne également que de telles manifestations font injure à la mémoire des innombrables victimes de la Seconde Guerre mondiale et ont une influence négative sur les enfants et les jeunes, et souligne à cet égard qu’il est important que les États prennent des mesures, conformément au droit international des droits humains, pour contrecarrer toute célébration de l’organisation nazie SS et de toutes ses parties intégrantes, y compris la Waffen SS ;

Se déclare préoccupé par les tentatives récurrentes de profanation ou de démolition de monuments érigés à la mémoire de ceux qui ont combattu le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que d’exhumation ou de déplacement illicites des dépouilles de ces personnes et, à cet égard, exhorte les États à s’acquitter pleinement des obligations qui leur incombent en la matière, notamment en vertu de l’article 34 du Protocole additionnel I aux Conventions de Genève de 1949 ;

Condamne sans réserve toute négation ou tentative de négation de l’Holocauste ;

Se félicite de l’appel lancé par le Rapporteur spécial en faveur de la préservation active des sites de l’Holocauste qui ont servi de camps de la mort, de camps de concentration, de camps de travail forcé et de prisons aux Nazis, ainsi que de son encouragement aux États à prendre des mesures, notamment législatives, répressives et éducatives, pour mettre fin à toutes les formes de déni de l’Holocauste. »

A lire sur ce sujet, en français https://www.les-crises.fr/a-l-onu-les-etats-unis-et-l-ukraine-refusent-de-condamner-le-nazisme/

et en anglais https://consortiumnews.com/2021/12/23/us-ukraine-refuse-to-condemn-nazism-at-un/

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires