Twtich France, siphon à pognon : vous êtes censuré(e)(s), point à la ligne. Pourquoi ? Parce que. L’expérience de Wissam Xelka

Twitch (rachetée par Amazon il y a plusieurs années) est une plateforme d’échanges, initialement destinée à des échanges audio/vidéo entre joueurs de jeux vidéos, désormais de plus en plus utilisée dans des chaînes, médias (le journaliste Samuel Etienne), politiques (dont celle de Wissam Xelka, lié à “Paroles d’Honneur” (cf le compte Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCTth6-5ZiCD_CUJ6xOMug_w) et au parti des “Indigènes de la République”. Mais l’argent est au coeur de cette plateforme. Les “streamers stars” (ceux qui font des direct suivis et partagés), ont des rémunérations extravagantes https://freelanceinfos.fr/twitch-leak-salaire-streamers-francais/, tirées des commissions qu’ils perçoivent sur les abonnements et autres dépenses. Machine à cash pour les actionnaires de Twitch (avec un nouvel eldorado capitaliste, le Poker), machine à cash pour les “streamers stars”, lesquels ont des rémunérations annuelles supérieures à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. Wissam Xelka y a une chaîne de plus en plus populaire – et une chaîne originale, puisque ce n’est pas une chaîne de jeux vidéos, ni une chaîne d’extrême-droite (ce qui en ce moment…), mais une chaîne de politique, par et pour le décolonialisme. Ces jours-ci, il est “banni” de Twitch pour 30 jours. La décision lui a été notifiée sans explication. Il a sollicité une telle explication. Il a reçu pour toute réponse une confirmation du bannissement, mais sans explication. A t-il été victime d’une manipulation comme celle évoquée ici ? https://hitek.fr/actualite/streameuse-amouranth-bannie-troisieme-fois-twitch_22657 Des révélations récentes nous apprennent que ce réseau n’est certainement pas adapté à la législation dite RGPD et qu’il y a des règles non écrites https://www.numerama.com/politique/747577-les-regles-secretes-de-twitch-confirment-que-les-tetons-des-femmes-sont-interdits-mais-pas-ceux-des-hommes.html Beaucoup de questions semblent se poser sur ce réseau si particulier https://www.presse-citron.net/twitter-fache-ses-utilisateurs-reconforte-ses-actionnaires/ Via leur compte Twitter, une question a été posée sur cette situation imposée à Wissam Xelka. A laquelle sans doute les super prédateurs qui sont à la tête de ce réseau, machine à cash, ne répondront pas, mais ils ne pourront pas empêcher cette publication d’exister, de constituer une trace dans l’Histoire de ce réseau. 

Mais pour nous, ce sont ce type de réseau que nous bannissons. Parce que ce sont des entreprises sans la moindre éthique. Nous respectons celles et ceux qui vont un choix différent. Mais il faut espérer que ce type de plateforme sera pris en main par un contrôle social, politique, scrupuleux, parce que les échanges sociaux n’ont pas à dépendre de décisions prises par des actionnaires-ingénieurs.

Laisser un commentaire